Cuba

Hey !

I’m so glad to show you my next trip with my wife this time! After visiting India, Tanzania in Africa, and Chile in South America, let me show you my photos from Cuba. It is a very different and interesting island here! You have a specific cuban mood with music everywhere in Havana, you can’t find any ads, which is really disturbing for us! Old american legends cars are everywhere, like old houses and poverty unfortunatelly. But this country desserves to be visited! Thanks again for visiting my blog and see you soon for the next episode!

Voici ma nouvelle destination de voyage de cette année décidément très chargée en découvertes, mais cette fois avec ma femme ! Nous avons eu la chance de découvrir Cuba ! Cette île est culturellement très riche mais semble aujourd’hui figée dans le temps depuis la Révolution. Un petit tour en Chevrolet d’époque avec notre chauffeur nous met tout de suite dans l’ambiance. Et l’effet est immédiat dès que l’on sort du très sécurisé aéroport Jose Marti : ici les voitures sont de vieilles américaines des années 50, les routes et les bâtiments n’ont pas été rénovés depuis la même décennie !

Une chose frappante pour nous occidentaux : ici pas de panneaux de publicité ! Non rien, à part quelques panneaux à la gloire de la Révolution, de Che Guevara ou de Fidel Castro ! Cela fait vraiment un effet etrange et cela nous place directement dans une ambiance « à la cubaine ». Ici la plupart des gens sont employés par le gouvernement socialiste. Ils gagnent un salaire fixe et équivalent quelque soit leur métier, et malheureusement celui ci est très bas, ce qui amène la population au « système D« .

Chacun se débrouille comme il peut pour améliorer son quotidien, soit en revendant des objets personnels, en utilisant une partie de sa maison comme une boutique, soit en récupérant et réutilisant tout ce qui est possible d’être réutilisé. Les familles de la Havanne réarrangent leurs appartements en ajoutant une mezzanine de manière à gagner des pièces supplémentaires. Il n’est pas rare de voir 3 ou même 4 générations vivre sous le même toit !

La plupart des logements sont dans un état d’insalubrité avancé, mais les travaux coûtent cher et la vie est dure au quotidien ici… Même les personnes « déguisées » dans la rue pour faire des photos avec les touristes à la recherche d’un pesos sont « employées » par le gouvernement, et payent une taxe mensuelle ! A noter qu’il existe deux monnaies à Cuba : le peso cubano (la monnaie nationale utilisée par les locaux) et le peso cubano convertible (CUC, pour les touristes et équivalent à un dollar). C’est donc l’unique monnaie que vous utiliserez, au point que vous pourrez voyager à Cuba sans jamais voir ni toucher un peso cubain !

Ceci dit, la population a la chance grâce au système communiste d’avoir accès à un minimum de médicaments gratuits, à une santé gratuite, une éducation gratuite de grande qualité (le taux d’alphabetisation est de plus de 98%, un record mondial) et à un certain nombre de denrées alimentaires de bases grâce à des tickets de rationnement.

Depuis 2006 le pays est même le seul au monde à respecter les critères de développement durable proclamés par WWF, mais cela cache malheureusement souvent des carences en nourriture, soins et logements… Et au niveau téléphonie c’est encore plus compliqué car très cher, quand à Internet, c’est quasiment introuvable sur l’île …

Mais les cubains sont très fiers de leurs pays et ne l’échangeraient pour rien au monde ! Et on les comprend, il y a une vraie ambiance ici, malgré les problèmes évoqués avant, il y a de la musique partout, des gens qui sourirent, qui dansent, qui rêvent… Bref encore une fois on est loin de pays économiquement plus forts comme la France qui auraient tout pour être heureux et qui pourtant sont loin de l’être en réalité. Peut être pourrions nous nous inspirer de cette facette de Cuba parfois…

Quelle merveille aussi de pouvoir admirer toutes ces vieilles voitures américaines importées avant la Révolution, lorsque Cuba était reine des nuits de toute l’Amérique, au temps de la Prohibition… A noter que maintenant c’est Cuba qui détient le plus grand nombre de ces véhicules au monde, devant les Etats Unis, et qu’il est formellement interdit d’en exporter hors de l’ïle ! Dommage car j’aurai bien ramené cette vieille  charette arborant le fameux « Bleu Havanne » qui reste la couleur incontournable de Cuba !

La Vieja Havana, le quartier ancien de la Havanne, est particulièrement joli et diffuse cette ambiance festive et gourmande de l’île avec ces nombreux cafés, restaurants et bars. L’un des plus connus est La Bodeguita Del Medio, un bar mythique fréquenté par Ernest Hemingway qui sert de très bons (quoique chers) mojitos, et El Floridita, très connu aussi, où par exemple a été crée le daiquiri ! En terme de restauration, malheureusement les cubains sont toujours sous le coup d’un embargo des Etats Unis, ce qui fait qu’ils n’ont pas accès à tous les ingrédients et les ressources disponibles hors de leur île. Ils doivent donc sans cesse se débrouiller pour combler ces manques et ne compter que sur leurs produits, c’est donc pour cela que parfois quelques plats manquent à la carte, ou manquent d’un petit quelque chose. Si on reste sur une cuisine locale cubaine, on a déjà plus de chance de bien manger, mais par exemple oublier le boeuf qui est une denrée très rare là bas !

Un restaurant a particulièrement retenu notre attention : il s’agit du Doña Eutimia. Une cuisine cubaine extrêmement savoureuse, dans un coin charmant à côté de la cathédrale, et à des prix tout à fait raisonnables. En plus on a eu la chance d’avoir deux musiciens avec qui nous avons bien discuté. Ils nous ont même chanté la seule chanson qu’ils connaissaient en français : la vie en rose !

Il y a de belle villes au centre de l’île, comme Cienfuegos par exemple. Des villes comme Trinidad n’ont pas bougé depuis plusieurs centaines d’années et restent très pittoresques. C’est une très belle culture qu’ils ont su préserver.

Nous avons aussi visité une fabrique artisanale de cigares, le produit phare de l’île avec le rhum. Sous les mains expertes d’une mama dans le métier depuis 40 ans, nous assistions à la magie de voir une feuille de tabac séchée devenir un « barreau de chaise ». Quelle magie de découvrir cet artisanat et ce savoir faire unique !

Une visite de la jungle au centre de l’île nous aura permis de découvrir une île telle que les premiers colons ont du découvrir : vierge, sauvage, verte et pleine de vie. Nous avons vu des plantations de cafés, des rapides et aussi une très belle cascade. Nous avons pu découvrir aussi l’arbre national de Cuba, l’un des symboles de l’île : le palmier réel. Bien qu’il ne soit pas originaire de Cuba, de par son abondance sur l’île et son caractère de bois très ferme, en ont fait la symbole de la fermeté du peuple cubain.

Pour finir, la visite de l’île n’aurait pas été complète sans visiter les superbes plages de rêves de Varadero et de ses environs. Bien que plus touristique, cette région reste très belle et le temps y est idéal ! Et à l’ombre du drapeau national, nous sirotons notre dernière Piña Colada avant de déjà repartir de cette superbe île des Caraïbes…. A bientôt Cuba !

Share !
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Netvibes
  • RSS

About Mister Gü

Film Director & Photographer. 5 Vimeo Staff Pick Awards Winner. Co-founder of blacknegative studio. World Traveler.